Peut-on mourir de la maladie cœliaque ? Tout ce que vous devez savoir

Publié par le

pate a pain

La maladie cœliaque est une affection auto-immune qui provoque des dommages à l’intestin grêle. Elle est causée par une réaction anormale au gluten, une protéine présente dans le blé, l’orge et le seigle. Dans cet article, nous aborderons les questions suivantes : peut-on mourir de la maladie cœliaque, quels sont les facteurs de risque et comment gérer cette maladie pour minimiser les complications.

Les symptômes et le diagnostic de la maladie cœliaque

Les symptômes courants

Les personnes atteintes de la maladie cœliaque présentent souvent des symptômes digestifs tels que :

  • Des douleurs abdominales
  • Des ballonnements
  • De la diarrhée ou de la constipation
  • Des vomissements
  • Une perte de poids inexpliquée

Cependant, certains patients peuvent ne pas manifester de symptômes digestifs, mais plutôt d’autres signes tels que l’anémie, la fatigue, les douleurs articulaires, les aphtes buccaux, la dépression et l’infertilité.

Le diagnostic

Pour poser un diagnostic de maladie cœliaque, les médecins effectuent généralement une prise de sang pour détecter la présence d’anticorps spécifiques. Si les résultats sont positifs, une endoscopie avec biopsie de l’intestin grêle est ensuite réalisée pour confirmer le diagnostic.

Le traitement de la maladie cœliaque

La principale approche thérapeutique pour traiter la maladie cœliaque consiste à suivre un régime alimentaire strict sans gluten. Ce régime permet de réduire l’inflammation et les dommages causésà l’intestin grêle, favorisant ainsi sa guérison. Il est important de noter que même une petite quantité de gluten peut provoquer des symptômes et des complications chez les personnes atteintes de cette maladie. Il peut également être nécessaire de prendre des suppléments nutritionnels pour corriger les carences en vitamines et minéraux causées par la malabsorption intestinale.

Cet article vous intéressera surement :  Trouver une boulangerie sans gluten à Paris - les meilleurs endroits pour manger sans inquiétude

Peut-on mourir de la maladie cœliaque ?

En soi, la maladie cœliaque n’est pas mortelle. Cependant, si elle n’est pas diagnostiquée et prise en charge correctement, elle peut entraîner de graves complications qui peuvent mettre la vie en danger. Parmi ces complications, on trouve :

L’ostéoporose

L’ostéoporose est une diminution de la densité osseuse qui peut conduire à des fractures. Les personnes atteintes de la maladie cœliaque ont un risque accru d’ostéoporose en raison de la malabsorption du calcium et de la vitamine D.

Les troubles neurologiques

La maladie cœliaque peut provoquer des troubles neurologiques tels que l’épilepsie et la neuropathie périphérique, qui se manifeste par un engourdissement ou une faiblesse dans les membres.

Les cancers

Le risque de certains types de cancer est plus élevé chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque non traitée. Cela inclut le lymphome intestinal, un type de cancer du système immunitaire, et l’adénocarcinome de l’intestin grêle, un cancer rare de l’intestin.

La malnutrition

La malabsorption des nutriments essentiels peut entraîner une malnutrition sévère et des carences en vitamines et minéraux, ce qui peut avoir des conséquences potentiellement mortelles si elles ne sont pas corrigées.

Comment réduire les risques de complications ?

Pour minimiser les risques de complications liées à la maladie cœliaque, il est crucial de suivre attentivement un régime sans gluten. Voici quelques conseils pour bien gérer cette maladie :

  • Consultez un médecin ou un nutritionniste spécialisé pour obtenir des conseils sur le régime sans gluten.
  • Lisez attentivement les étiquettes des aliments pour éviter le gluten caché dans les ingrédients.
  • Privilégiez les aliments naturellement sans gluten comme les fruits, les légumes, les viandes, les poissons et les produits laitiers non transformés.
  • Informez-vous sur les sources potentielles de contamination croisée avec le gluten, comme les ustensiles de cuisine et les plans de travail.
Cet article vous intéressera surement :  Le lait sans lactose : une alternative saine pour les intolérants au lactose

En résumé, la maladie cœliaque en elle-même n’est pas mortelle, mais peut entraîner des complications graves si elle n’est pas bien gérée. Le traitement principal de cette maladie est un régime sans gluten strict, qui permet de réduire les symptômes, de favoriser la guérison de l’intestin grêle et de diminuer les risques de complications à long terme. N’hésitez pas à consulter votre médecin pour plus d’informations sur la prise en charge de la maladie cœliaque.

Catégories : Blog